Pic épidémique de coronavirus : de quoi s'agit-il et quand aura-t-il lieu en France ?

Le coronavirus continue sa propagation en France. Le mardi 14 mars, le stade 3 de l’épidémie a été déclaré : 4.500 cas de Covid-19 étaient alors recensés dans l’Hexagone. Dix jours plus tard, le mardi 24 mars, la France comptait 22.300 cas de coronavirus avérés. Quand cette accélération prendra-t-elle fin ? C’est la question qui est sur toutes les lèvres.

La réponse tient en deux mots : pic épidémique. Et pour cause : l’épidémie de coronavirus ralentira après la survenue de ce fameux pic épidémique, qui correspond au moment où il y aura le plus de nouveaux cas de coronavirus. A la suite de ce pic, le nombre de contamination ne fera que diminuer.

Covid-19 : quand le pic épidémique sera-il atteint en France ?

A quelle date le pic épidémique sera-t-il atteint en France ? Le directeur général de la Santé Jérôme Salomon avait annoncé, vendredi 20 mars, qu’il pourrait potentiellement avoir lieu entre le 25 et le 28 mars. "Il est très dur d’avoir la date du pic de l’épidémie, puisque nous n’avons pas assez de données sur la contagiosité, sur la durée de contagion", avait-il ensuite précisé le 21 mars.

Pour de nombreux spécialistes, il est effectivement difficile savoir quand ce pic sera atteint. Le Professeur François Bricaire, infectiologue et membre de l'Académie nationale de médecine, estime néanmoins qu'il est encore loin. "Le pic, on n'y est pas du tout. Ce n'est qu'à partir du moment où l'on constatera une diminution du nombre de cas quotidiens qu'on aura franchi le pic épidémique", expliquait-il dans Capital le 20 mars dernier.

Une diminution du nombre de cas qui pourrait survenir grâce aux mesures de confinement prises depuis le 17 mars en France. "Il faudra entre 10 à 28 jours pour obtenir un résultat de la modification des comportements et du confinement", précise le Professeur François Bricaire. Si ces mesures sont respectées, le pic épidémique pourrait alors survenir dans les prochaines semaines.

Quid du potentiel effet du changement de saison sur l’épidémie de coronavirus

(...) Cliquez ici pour voir la suite