"Moi, je picolais en toute occasion" : les confidences bouleversantes de Gad Elmaleh sur son alcoolisme

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Gad Elmaleh se veut être un homme neuf. À l'occasion de la promotion de son nouveau spectacle, l'humoriste s'est laissé aller à quelques confidences au sujet de sa vie privée à nos confrères du Journal du Dimanche, dans un entretien publié le 29 mai 2022. Et le moins que l'on puisse dire c'est que l'humoriste fait des confidences bouleversantes sur l'une de ses addictions : l'alcool. En effet, le comédien est revenu sur sa dépendance : "Sur scène, je me décris comme 'un alcoolique asymptomatique'. Certains pourraient dire 'mondain. L'alcoolique, ce n'est pas toujours un type qui se roule par terre et saigne du nez. C'est aussi un mec classe qui enchaîne les coupes de champagne en riant", explique-t-il. Mais même s'il ne se retrouve pas à écumer les bars, Gad Elmaleh a été une personne souffrant d'alcoolisme, comme il le décrit dans les colonnes du "JDD".

En effet, l'humoriste est revenu sur ses fâcheuses habitudes : "Moi, je picolais en toute occasion. J'étais heureux, je buvais ; j'étais malheureux, je buvais ; je donnais un bon show, je buvais ; un mauvais show, je buvais. C'était trop...". De très mauvaises habitudes qu'il a tenté d'enrayer, tout comme son autre addiction : la cigarette. En effet, l'humoriste dévoile également avoir arrêté de fumer. Mais comment a-t-il fait pour supprimer de sa vie ces deux fléaux ? Gad Elmaleh s'est tourné vers la religion. Il suit des cours de théologie et fait même régulièrement des retraites spirituelles. "L'hypothèse de Dieu me rend joyeux", (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles