Pied bot varus équin : définition, causes, traitements, opération

Le pied bot varus équin congénital idiopathique, déformation non douloureuse pour le nouveau-né, ne guérit pas, mais il peut se corriger. Avant cela, il convient à la naissance d'évaluer tout ce qui favorise une position inadaptée. D'après le CHU de Nantes, le pied bot varus équin touche un enfant sur 1 000 naissances. Une fois sur deux, il est bilatéral. D'après le CHU Sainte-Justine, les garçons sont deux fois plus touchés que les filles.

Situé, comme son nom l'indique, au niveau du pied, le pied bot varus équin est une déformation congénitale. Il combine 3 défauts :

Le pied bot varus équin est dans la majorité des cas provoqué par une malposition intra-utérine du fœtus : le pied se retrouvant coincé entre les fesses du bébé et la paroi utérine, une extension anormale se produit. En général, le pied bot est une déformation qui se produit de façon isolée, mais il peut également apparaître dans le cadre de plusieurs malformations.

Le terme médical étant « pied bot varus équin », « bot » signifie « déformé », « varus » veut dire « tourné en dedans », « équin » signifie « orienté vers le bas ». Le pied bot varus équin est congénital, c'est-à-dire qu'il est présent avant la naissance. On dit qu'il est « idiopathique » lorsqu'aucune cause neurologique n'est présente.

Les principaux symptômes du pied bot varus équin sont les suivants :

Même si elle n'est pas douloureuse, cette malformation congénitale doit être prise en charge impérativement. Le pied bot varus équin peut en effet (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles