Pierre Lescure sur Europe 1: "Je ne pensais pas être président du festival de Cannes"

·1 min de lecture

Que fait-il ici, lui le cofondateur de Canal+ et ancien patron du Paris Saint-Germain ? Pourquoi occupe-t-il la fonction de président du festival de Cannes depuis 2014 ? Au fond, Pierre Lescure ne le sait pas vraiment lui-même. C'est en tout cas ce qu'il confie à Michel Denisot sur Europe 1, dans l'émission Icônes. À l'occasion de l'ouverture du 74e festival de Cannes, l'homme de médias et de cinéma se livre sur son rôle à la tête de ce prestigieux événement, qu'il n'envisageait pas de diriger un jour.

"Je ne pensais pas être président" du festival de Cannes, explique Pierre Lescure, interrogé sur les racines de cette ambition. Pour lui, qui aime "faire" dans le vie, "le président, ce n'est pas qu'il ne fait rien, mais il y a un côté 'autorité symbolique'. 'Je suis la référence et je suis le gardien du temple.' Thierry Frémaux fait la sélection et énormément de choses et brillamment. Je ne pensais donc pas à ça."

La "grâce" d'Audrey Hepburn

Et pourtant, c'est bien lui qui a succédé à Gilles Jacob après l'édition 2014. "Je n'y avais pas pensé, ça a été un beau cadeau", raconte aujourd'hui à Michel Denisot celui qui est également le chroniqueur de C à vous sur France 5.

>> Retrouvez tous les entretiens de Michel Denisot tous les samedis à 8h45 sur Europe 1 ainsi qu’en podcast et en replay ici

Dans cet entretien, Pierre Lescure évoque aussi son admiration de longue date pour Audrey Hepburn. "Ça m'a vraiment marqué comme comme jeune homme. Je suis tombé amoureux d'elle quand...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles