Pierre Ménès accusé de harcèlement : "Il n'y a qu'une seule victime et c'est mon client" déclare son avocat

Le journaliste Emmanuel Trumer a dévoilé mardi 24 décembre 2019, avoir porté plainte contre le journaliste Pierre Ménès pour "harcèlement moral " et "injure sexiste non-publique en raison de l’orientation sexuelle" lorsqu’il travaillait en 2017 à Canal +. Dans un article publié sur son site personnel, Emmanuel Trumer a déclaré avoir vécu "un enfer ". Contacté par Femme Actuelle vendredi 27 décembre 2019, maître Arash Derambarsh, l‘avocat du journaliste sportif, a révélé que son client avait toujours soutenu Emmanuel Trumer dans sa carrière : "Après 6 mois d’émission [ 19h30 PM, ndlr], celle-ci s’arrête faut d’audience. Malgré ça, mon client [Pierre Ménès, ndlr] a déclaré à Emmanuel Trumer "Je te lâcherai pas . Par loyauté et fidélité, tu continueras avec moi" ."

>>> Pierre Ménès : accusé de harcèlement moral et d'homophobie, il contre-attaque

Concernant le licenciement du journaliste de 28 ans, maître Derambarsh l'affirme, Pierre Ménès "n'y est pour rien". Selon lui, ce départ est seulement lié "à l'incompétence du jeune homme". Interrogé concernant le harcèlement dont aurait été victime l'ancien collaborateur de Pierre Ménès, maître Derambarsh assure que les sms échangés entre lui [Emmanuel Trumer, ndlr] et son client ne font pas état d'un quelconque "calvaire" ou "enfer". "Il écrit au début du long message que sa mère avait invité Pierre Ménès pour un déjeuner à la fin de son expérience en 2018. S'il avait vécu un enfer fou, sa mère n'aurait jamais proposé un repas. Quand Emmanuel Trumer parle de calvaire, il ment à tout le monde." explique l'avocat à Femme Actuelle. Concernant les insultes homophobes, Me Arash Derambarsh est catégorique : "Ce n'est qu'un private joke." Il appuie cette déclaration en dévoilant un sms échangé entre les deux anciens collègues. Sur celui-ci, on peut lire : "P*** (copyright Balbir)". Ici, Emmanuel Trumer fait référence à Denis Balbir, commentateur sportif qui avait insulté hors antenne les joueurs de Leipzig les qualifiant de "P* arrogants",

(...) Cliquez ici pour voir la suite