• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Pierre Perret : cette célèbre personnalité qui a interdit sa chanson "Les jolies colonies de vacances"

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Il y a quelque chose de mignon chez Pierre Perret, 87 ans et 65 ans de carrière. Cette envie irrépressible de le serrer fort dans nos bras, comme un lointain parent, friand d’anecdotes, que l’on n’a pas vu pendant de longs mois. Son itinéraire musical, riche de 500 chansons, est également sous-estimé, le chanteur du mythique Zizi est surtout reconnu pour son côté amuseur alors qu’il a écrit et composé des textes engagés, comme le sublime Lily.

"Je ne renie pas du tout des chansons comme Cuisse de mouche, Tonton Cristobal, Le zizi ou Les colonies de vacances. Mais ce sont tout le temps ces chansons-là qui ont été programmées de manière récurrente, aux dépens de chansons beaucoup plus graves à côté desquelles on est passé", regrettait-t-il au micro d'Europe 1, le 6 octobre 2021. Un récent documentaire diffusé sur France 3 a mis en valeur son travail d’écriture et son exigence pour trouver le bon mot, bien loin de la simplicité apparente des rimes de certains tubes.

Nikos Aliagas a également tenu à rendre hommage à ce grand monsieur de la chanson française, privé de ses petits-enfants, dans son émission 50´ inside, le samedi 9 octobre 2021. L’occasion de revenir sur cinq dates marquantes du long parcours de Pierre Perret, et notamment sur le contexte dans lequel son hit Les jolies colonies de vacances est sorti. Un titre, sorti en 1956 avec le succès qu’on lui connaît (200.000 exemplaires vendus) mais qui a bien failli ne jamais voir le jour. La faute à l'épouse du président de la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles