Quand Pierre Perret enflammait l'Olympia en première partie des Rolling Stones

·1 min de lecture

À sa façon, Pierre Perret est aussi un papy rock'n'roll, à l'image de Keith Richards et Mick Jagger des Rolling Stones. Le chanteur français a même fait la première partie du group anglais lors d'un concert pour le moins agité à l'Olympia, en 1964. Pierre Perret se souvient de ce moment jeudi au micro d'Anne Roumanoff dans l'émission Ça fait du bien, où il présente son double album Mes adieux provisoires, avant une tournée prévue à l'automne.

>> Retrouvez toutes les émissions d'Anne Roumanoff de 11h à 12h30 sur Europe 1 en replay et en podcast ici

À l'époque, le public doit attendre plusieurs tours de chants de jeunes artistes avant d'écouter la vedette qu'il est venu voir. Ce qui n'était pas du goût des fans français des Rolling Stones. "C'était infernal", se souvient Pierre Perret, qui voit plusieurs chanteurs essuyer les plâtres sans à un public hostile.

"Mais qui c'est ce putain de rockeur français ?"

"Quand je suis arrivé, il y avait Bruno Coquatrix, le patron de la salle et Lucien Morisse, l'ex patron de votre radio, qui me tenaient par les épaules et me poussaient en me disant 'Allez Pierre, un peu de courage. Tu dois arriver à faire une chanson'", s'amuse le chanteur sur Europe 1. "Mais tout le monde avant s'était fait virer !"

"Le présentateur n'osait plus présenter. Il parlait derrière le rideau fermé", se souvient Pierre Perret. Son tour vient pourtant, et l'artiste court sur scène pour atteindre son tabouret et entamer sa chanson d'alors : Les filles ça me tu...


Lire la suite sur Europe1