Piles: bien les utiliser pour les garder plus longtemps

·2 min de lecture

Inventée par le physicien italien Alessandro Volta en 1800, la pile produit un courant électrique grâce à la réaction chimique de deux électrodes immergées dans un liquide conducteur. A l’origine, la pile voltaïque est un empilement de rondelles de cuivre, de zinc et de carton imbibé d’eau salée. Elle est aujourd’hui composée de métaux plus ou moins rares : manganèse, acier, zinc…

Entreposez vos piles à température ambiante, à l’abri de l’humidité. Retirez-les des appareils qui ne sont plus utilisés afin de ne pas les endommager (risque de fuite et d’oxydation). Remplacez toutes les piles d’un appareil en même temps car piles neuves et usagées ne font pas bon ménage. Ne mélangez jamais les technologies (alcaline ou lithium). A savoir : une pile qui ne fonctionne plus n’est pas forcément bonne à jeter. Essayez-la dans un appareil moins énergivore, elle pourra encore être utile.

Les piles alcalines standards suffisent pour les appareils peu énergivores comme les horloges ou les télécommandes. Pour les objets plus gourmands tels que les jouets, choisissez des alcalines longue durée (mention « Max », « Plus » ou « Ultra »). Encore plus performantes mais jusqu’à trois fois plus chères, celles au lithium sont parfaites pour les appareils photonumériques, les lampes, les torches et les détecteurs de fumée, qui exigent puissance et fiabilité. Enfin, quelle que soit la technologie choisie, préférez toujours les piles de marque : plus efficaces, elles se conservent plus longtemps (de dix à vingt ans) sans perdre d’énergie, et sont moins susceptibles de couler.

Les piles rechargeables sont destinées à un usage fréquent et intensif : souris ou clavier sans fil, téléphone fixe, jeux vidéo… L’investissement (20 € à 50 € pour quatre piles + un chargeur) est vite rentabilisé. On peut les recharger des centaines de fois sans attendre qu’elles soient à plat. Le temps de charge varie beaucoup selon les appareils, de 45 minutes pour le modèle le plus rapide jusqu’à 10 heures.

Ces petites (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite