Publicité

Piles boutons au lithium : une campagne alerte sur les dangers en cas d'ingestion par les enfants

ISTOCK / Cunaplus_M.Faba

L'ingestion de piles rondes au lithium n'est pas sans conséquence. Chaque année, 1.200 visites à l’hôpital liées à l’ingestion de piles boutons au lithium par les enfants de moins de 6 ans sont recensées. Et le nombre d'accidents a été multiplié par quatre depuis 2002.

C'est la raison pour laquelle la marque de piles Duracell a lancé, le 16 novembre, sa quatrième campagne de prévention sur les nombreux risques liés à l'ingestion de ce type de piles. L'objectif ? Faire connaître les bons réflexes et sensibiliser sur les dangers liés à l'ingestion de ces piles par les enfants.

Télécommandes, horloges, jouets pour enfants... Les piles rondes au lithium sont partout. Elles sont également souvent à portée des tout-petits, ce qui peut renforcer le risque d'accident domestique. Lorsqu'elles sont ingérées, elles peuvent présenter un risque potentiellement mortel en raison de leur toxicité pour l’organisme.

Un risque pourtant mal connu par les parents, comme le souligne Duracell, qui a réalisé une enquête en partenariat avec l’European Academy of Pediatrics (EAP) à l’échelle européenne et à laquelle 300 parents français ont répondu. Preuve en est : seuls 1% des parents interrogés pensent à citer les piles boutons lorsqu’ils listent les différents dangers domestiques.

Si 77% des parents pensent à mettre les médicaments hors de portées des enfants, ils ne sont que 52% à faire de même avec les piles boutons. Par ailleurs, 13% des parents seulement connaissent le risque de brûlure et de réaction (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite