Piloter un avion de chasse

·1 min de lecture

C’est le rêve de beaucoup, il est désormais accessible. Avec Top Gun Voltige, on peut, comme notre journaliste, se prendre pour Tom Cruise à bord d’un jet militaire à réaction utilisé par une trentaine d’armées dans le monde. Avec briefing et combi anti-g.

Quand on découvre l’avion, on comprend que ce n’est pas un jouet. Le L-39 Albatros tchèque est beau et fuselé, comme dans les films. L’intérieur de la cabine, truffé de boutons rouges à ne pas toucher, ne ressemble pas à un siège de parc d’attractions. On y est, et pour de vrai. La poussée au décollage est moins violente que ce qu’on imaginait, et on est surpris de ne pas ressentir la vitesse de l’avion. Du moins, avant le premier virage… Là, les premiers g se font sentir. Pas encore assez fortement toutefois pour que votre combinaison anti-g se déclenche. À partir de 4 seulement. Ce sera pour plus tard…

SC_A9908433
SC_A9908433

François, le pilote et fondateur de Top Gun Voltige, s’enquiert de mon état, mais ça va. Alors, après avoir effectué quelques figures au-dessus des Sables-d’Olonne, il m’invite à prendre les commandes. On ne sait à quoi s’attendre : un joystick très dur ? Ou, au contraire, trop fin à manoeuvrer pour un novice sans conduire à la catastrophe ? En réalité, c’est parfait. Souple et ferme à la fois. Et l’avion réagit immédiatement. On penche à gauche sans stress, on s’élève, on pique, et quand François suggère par radio, dans le casque, de « se diriger vers la trouée bleue entre les deux nuages devant », on a (presque) le sentiment de maîtriser l’engin.

(...)
Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles