Pilotes auto-entrepreneurs : la solution des compagnies aériennes low-cost pour parer le manque de personnel

Depuis quelques semaines, les aéroports européens voient se succéder et s'allonger les files d'attente. En effet, après une période de pandémie marquée par des coupes budgétaires et des licenciements, les compagnies aériennes font désormais face à un manque d'effectifs et des annulations de vol sont à craindre.

Tous nos conseils pour bien voyager en avion

Comme l'ont rapporté nos confrères d'Europe 1 et de Capital, certaines compagnies aériennes low cost ont décidé de faire appel à des pilotes autoentrepreneurs pour remédier rapidement au manque de personnel cet été, en passant par exemple par le sous-traitant polonais Buzz (filiale de Ryanair).

Selon le Syndicat National des Pilotes de Ligne (SNPL), représenté par le porte-parole Olivier Cadiot, cette solution présente des risques, notamment pour la sécurité des vols : "quand on est autoentrepreneur, on va peut-être effectuer la mission en étant fatigué ou malade."

Le P.-D.G. de la compagnie hongroise Wizz Air a de son côté demandé aux salariés de "faire un effort pour éviter les annulations". Une requête que l'European Cockpit Association, le syndicat des pilotes européens, a également déplorée : "demander aux pilotes de voler lorsqu'ils sont fatigués, c’est comme donner les clés d'une voiture à un conducteur ivre."

Alors que les voyageurs sont de retour après deux ans de pandémie, 4 000 postes sont à pourvoir aux aéroports de Paris qui peinent à recruter, et l'aéroport d'Amsterdam a été contraint d'annuler des vols pour limiter (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles