Une pilule « à la demande » qui se prend avant le sexe pourrait voir le jour

La pression qui gravite autour de la pilule pourrait prendre fin grâce à un nouveau projet de contraceptif qui s’administre de manière ponctuelle.

Et si la pilule telle qu’on la connait disparaissait pour être remplacée par un dispositif bien plus pratique ? Un contraceptif « à la demande » pris avant un rapport sexuel a été imaginé par des scientifiques, comme le rapporte « BMJ Sexual and Reproductive Health ». Cette innovation concerne les femmes, et pourrait remplacer une pilule classique, prise tous les jours à heure fixe.

Lire aussi >> Témoignages : elles en ont ras le bol de la pilule !

Une pilule miracle, sur demande ?

Cette nouvelle pilule est composée de deux particules : celle que l’on retrouve dans les pilules d’urgence, l’acétate d'ulipristal et le meloxicam, utilisé contre les inflammations et les douleurs. Ce composant, que l’on retrouve dans des médicaments comme l’Ibuprofen, pourrait aussi perturber le cycle menstruel. Neuf femmes, de 18 à 35 ans, ont testé cette pilule pendant deux mois, quelques jours avant leur ovulation. Ce moment, appelé « phase lutéale », est celui pendant lequel une conception est la plus probable. C’est aussi le plus compliqué à perturber. Ils ont découvert que six des neuf femmes volontaires avaient subi une perturbation de l’ovulation. Pour huit d’entre elles, l’ovulation était incomplète, donc la grossesse impossible. Lorsqu’elles ont pris les médicaments, leurs cycles menstruels ont augmenté de trois jours, passant de 29 à 32, et leur taux de progestérone était plus bas.

Un long chemin

Ce traitement...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles