Pilule contraceptive : les ordonnances prolongées jusqu’au 31 mai

Margot Ruyter

Les ordonnances pour la pilule contraceptive arrivées à terme avant ou pendant le confinement pourront être utilisées jusqu’à la fin du mois de mai. 

«Le droit des femmes à disposer de leur corps est fondamental», a indiqué Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, dans un communiqué du 18 mars. Depuis le 15 mars, les pharmacies sont autorisées à délivrer la pilule contraceptive aux femmes dont l’ordonnance est périmée, et ce jusqu’au 31 mai, rappelle «France info». Une mesure, parue dans le Journal officiel, qui vise à assurer l’accès des femmes à la contraception. Un droit «qui ne saurait être remis en cause en temps de crise sanitaire, comme celle que nous connaissons aujourd’hui. Aucune femme en France ne peut être empêchée d’accéder à la contraception», rappellent Marlène Schiappa et le ministre de la Santé, Olivier Véran. «Le gouvernement s’y engage», promettent-ils.

«Les Françaises et les Français peuvent se voir délivrer leurs médicaments» 

Pour profiter de l’allongement de l’ordonnance pour la pilule contraceptive, les femmes devront toutefois présenter leur toute dernière ordonnance. Un nombre suffisant de plaquettes devra être fourni par les pharmacies pour assurer la protection...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi