Pilule pour hommes, vasectomie, anneau contraceptif : ce qu'il faut savoir sur la contraception masculine

Depuis longtemps, la responsabilité contraceptive incombe aux femmes. Le développement d’une méthode masculine fiable est pourtant l’affaire de tous. Une étude récente présentée au congrès de l’Association française d’urologie (AFU), en novembre dernier, a montré que près de 7 femmes sur 10 étaient favorables à laisser les hommes gérer la contraception du couple. Mais, prudence, les spécialistes alertent sur les fausses promesses des moyens contraceptifs masculins, vendus à grand renfort de publicité. Car c’est la femme qui assumera les conséquences de leur inefficacité !

L’administration d'une pilule de testostérone à très haute dose semble moins efficace chez les hommes de type caucasien que chez les Asiatiques. De plus, son innocuité n’est pas assurée. "Elle peut exposer aux risques cardiovasculaires et de cancer de la prostate", explique le Pr Eric Huyghe, responsable du comité d’andrologie de l’Association française d’urologie (CHU de Toulouse). "La formule progestatifs/testostérone semble plus sûre." Si les espoirs sont permis, ces hormones ne possèdent pas, pour l’instant, d’autorisation de mise sur le marché dans cette indication.

En chirurgie, la vasectomie consiste à ligaturer les deux canaux déférents, entre les testicules et la prostate, pour empêcher les spermatozoïdes de se mélanger au liquide spermatique. Sa réversibilité n’est pas garantie, mais reste possible dans un nombre non négligeable de cas. Avec la vasectomie temporaire, le principe est d’obstruer les canaux (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles