Pink touchée gravement par la Covid-19 : elle révèle avoir réécrit son testament

·2 min de lecture

Inquiète pour sa santé et celle de son fils, Pink confie avoir réécrit ses dernières volontés alors qu’elle était dans un état grave, en mars 2020.

Le coronavirus paraît anodin pour certains mais peut traumatiser ceux qui sont affectés par une forme grave de la maladie. C’est le cas de la chanteuse Pink, contaminée au printemps 2020. La pandémie venait alors de faire son apparition et demeurait encore peu connue. Si son époux Corey Hart et sa fille Willow n’ont pas contracté le virus, elle a elle-même été hospitalisée. Quant à son fils Jameson, il était lui aussi très affaibli et fiévreux. Effrayée à l’idée de succomber à la maladie tandis qu’elle était sous assistance respiratoire, l’artiste de 41 ans a réécrit son testament. C’est du moins ce qu’elle a confié au micro d’Heart Radio, le 2 mai 2021. « Cela va paraître fou, mais nous avons eu la Covid-19 l'année dernière, très tôt en mars. C'était vraiment, vraiment grave et j'ai réécrit mon testament. » Privée d’air et asthmatique, la star a vu sa vie défiler sous ses yeux. « J’en suis arrivée au point où je pensais que c’était fini pour moi. J'ai appelé ma meilleure amie et je lui ai dit : "J'ai besoin que tu dises à Willow combien je l'aime." C'était vraiment critique et très terrifiant », raconte Pink. 

Une mère effrayée 

La bataille contre la Covid-19 a aussi mené l’interprète de « So What » à écrire un nouveau titre, « All I Know So Far ». Le morceau évoque l’héritage qu’un parent laisse à ses enfant le jour de sa mort. Des paroles qui résonnent chez cette mère-poule qui a...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles