“Pinocchio” par le réalisateur de “Gomorra”, ça donne quoi ?

Bruno Deruisseau
© Regine De Lazzaris AKA Greta

Privé de sortie le 18 mars à cause du confinement, le dixième film de Matteo Garrone a entre-temps été vendu par son distributeur Le Pacte à Amazon Prime Video pour une exploitation directe en VOD. Cette stratégie devrait faire des émules, afin d'éviter l'embouteillage de films devant mécaniquement se produire au moment de la réouverture des salles.

Présenté hors compétition à la Berlinale cette année, le film marque les retrouvailles de Roberto Benigni avec un récit qu'il avait porté à l'écran en 2002. Le cabotin italien y incarnait lui-même Pinocchio, alors qu'il est ici devenu son paternel Geppetto. Si cette précédente adaptation du conte de Carlo Collodi était tout entière dévolue aux gesticulations et aux vociférations de Benigni, la star de celle-ci est son habillage d'effets spéciaux.

Lire la suite...