Piqûres de GHB en soirée : comment réagir ? quels risques pour la santé ?

·1 min de lecture

Le parquet de Grenoble vient d'ouvrir une enquête pour "administration de substances nuisibles", suite au dépôt de plainte de six victimes piquées lors de soirées organisées les 15 et 17 avril à Grenoble.

Six victimes prises de malaises

Les victimes, quatre femmes et deux hommes, âgés de 17 à 22 ans, ont été prises de vertiges dans trois endroits différents : deux boîtes de nuit et le palais des sports de Grenoble qui accueillait un concert, selon les informations transmises par Eric Vaillant, procureur de la République de la ville.

Les plaignants ont indiqué "avoir senti une piqûre", juste avant de se "sentir mal". Tous se sont rendus à l'hôpital pour y réaliser des tests avant de porter plainte. Les premiers résultats ont confirmé les hypothèses des autorités : l’une des femmes "a bien été droguée au GHB", précise le Dauphiné Libéré. Raison pour laquelle le parquet à ouvert une enquête.

Les responsables ainsi que leurs mobiles restent, pour l'heure, inconnus

Aucune n’a été victime de vol ou d’agression sexuelle, précise le procureur.

Le parquet de Grenoble a confié l’enquête aux policiers de la sûreté départementale https://t.co/9Tn1d0DyUj

— Eric VAILLANT procureur...

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles