Piqûres sauvages : des collégiennes piquent des camarades avec un testeur de diabète

© Johner Images / Getty Images

Mardi 7 juin, deux adolescentes de 12 ans s’en sont pris à dix camarades de sixième dans un établissement du Var.

Le phénomène piqûres s’invite dans les cours d’école. Alors qu’une vingtaine de personnes ont porté plainte pour piqûres lors de l’enregistrement de l’émission « La chance de l’année » à Toulon, un collège de la ville en a également fait les frais. Dix élèves rapportent avoir été piqués par des camarades.

Lire aussi >> Piqûres sauvages  : « On se dit que dans tous les lieux où il y a du monde, ça peut arriver »

Selon BFMTV, ce sont deux collégiennes scolarisées en classe de sixième qui auraient utilisé un testeur de diabète pour piquer dix enfants. « On a deux mineures extrêmement jeunes, âgées de 12 ans, qui sont en cause. Elles n’ont pas encore été entendues donc je tiens à ce qu’on puisse garder de la sérénité autour de ça et autour du comportement de ces jeunes adolescentes qui ont fait quelque chose qui les dépasse », a déclaré le procureur de la République de Toulon à BFMTV.

Pas d’hospitalisation

Si aucun élève n’a été hospitalisé, la police a quand même été saisie par l’établissement scolaire et un parent d’une victime. Les collégiennes responsables seront entendues dans les jours à venir.

Cette affaire intervient alors que de mystérieuses piqûres à la seringue se multiplient en France, principalement dans des boîtes de nuit ou lors de festivals. Des plaintes ont été déposées dans plusieurs grandes villes de France.

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles