Publicité

Plan de Pôle emploi pour recruter sur les métiers en tension : ce nouveau secteur bientôt concerné

Pôle emploi va voir ses compétences élargies. Le gouvernement prévoit d’intégrer un nouveau secteur d’activité au plan de réduction des tensions de recrutement, présenté en octobre 2022 par le ministère du Travail et dans le cadre duquel l’opérateur public pour l’emploi est fortement mobilisé. L’objectif de ce plan est, actuellement, de faciliter les embauches dans trois secteurs qui peinent à recruter : l’hôtellerie-restauration, avec des métiers comme ceux de serveurs ou de cuisiniers, la santé et le social (aides-soignants, infirmiers…) et les transports (conducteurs routiers).

Dans ce cadre, chaque agence Pôle emploi doit constituer un “vivier” de 100 à 150 demandeurs d’emploi intéressés par l’un de ces secteurs, disponibles immédiatement et ayant les compétences nécessaires à l’exercice du métier visé ou pouvant s’y former rapidement. Et avec son projet de loi “industrie verte”, présenté ce mardi 16 mai par le ministre de l’Économie Bruno Le Maire en conseil des ministres, le gouvernement prévoit d’intégrer l’industrie aux domaines visés par le plan de réduction des tensions de recrutement.

De quoi permettre de pourvoir plus rapidement les postes qui seront créés dans l’industrie grâce au projet de loi. Avec son texte, l’exécutif espère, en effet, créer 160.000 nouveaux emplois pour une réindustrialisation verte à l’horizon 2030. “Nous réduirons les tensions de recrutement dans l’industrie, des opérateurs aux ingénieurs en passant par les techniciens, en mobilisant la formation (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Salaire : bonne nouvelle, les recruteurs l’affichent de plus en plus dans leurs offres
Pourquoi vous allez devoir vous habituer à vous laver les mains à l'eau froide au bureau
Réforme du RSA et de Pôle emploi : les contours des sanctions prévues avec France Travail
Sanofi, La Poste… leurs méthodes originales pour recruter des jeunes
France Travail : voici comment le gouvernement veut réformer Pôle emploi