Le Planning familial américain accuse le film Blonde de propagande anti-avortement

© Netflix © 2022/allocine

Le biopic de Marilyn Monroe Blonde a provoqué un tollé depuis sa diffusion sur Netflix le 28 septembre 2022. Accusé de fétichiser la douleur de l'icône, le film est pointé du doigt par plusieurs personnalités telles que Emily Ratajkowski. Plusieurs scènes, violentes et crues, insistent sur les drames, pour certains supposés, qu'auraient vécu l'actrice mythique au cours de sa vie tourmentée.

L'une des critiques, émise par le Planning familial américain, est que le film d'Andrew Dominik véhicule une propagande anti-avortement.

Des scènes qui renforcent "la désinformation" sur l'IVG

Dans le film, Marilyn Monroe subit deux avortements illégaux très violents. L'un d'eux est imposé pour qu'elle puisse jouer dans Certains l'aiment chaud. Lors d'un épisode d'hallucinations de l'actrice, une scène représente l’un de ses foetus l'appelant "maman" et lui demandant si elle allait le tuer à son tour.

Cette séquence, diffusée trois mois après que la Cour surprime annule l’arrêt Roe V.Wade qui garantissait l'avortement aux États-Unis, a...


Lire la suite

Plus de "Société" :