Plantes adaptogènes : 7 plantes à tester et comment les utiliser ?

En médecine traditionnelle chinoise, les plantes adaptogènes sont qualifiées de "toniques supérieurs" et, en médecine ayurvédique, de "rasayanas"*. Le Dr Nicolaï Lazarev, toxicologue, en donne une définition précise : il s’agit de végétaux capables d’induire un état de résistance augmentée du corps, lui permettant de contrebalancer les signaux du stress et de s’adapter à un effort exceptionnel. Régulatrices, elle stimulent les organismes fatigués, mais sans exciter, et elles calment les personnes trop nerveuses. La plupart d’entre elles poussent dans des climats très arides ou très froids. Pour résister, elles ont développé des principes actifs uniques dont nous pouvons profiter, d’autant que notre environnement est de plus en plus stressant, et nos capacités d’adaptation, sans cesse mises à l’épreuve. Pour faire face à ces nouveaux défis, "les plantes adaptogènes constituent une réponse à la fois sûre et efficace", affirme Stéphanie Mezerai, praticienne et formatrice en naturopathie, auteure du livre Les Superpouvoirs des plantes adaptogènes**. Voici sept d’entre elles passées au crible.

L’Eleutherococcus senticosus, ou "ginseng sibérien", soutient l’organisme face à toute sollicitation intellectuelle importante. On l’emploiera donc lors de période d’examens, afin de pallier les troubles de la mémoire et de la concentration. Il est également fort utile en prévision d’efforts sportifs (préparation, récupération…) et pour prévenir les infections hivernales (grippe, gastro-entérite, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles