Plantes aromatiques : les 12 erreurs à éviter pour les cultiver

Zoé PUYREMOND
·1 min de lecture

Basilic, thym, romarin, menthe ou persil et origan, on les adore frais pour agrémenter nos plats. Si ces plantes aromatiques se cultivent tout au long de l’année, c’est bien au printemps que la plantation s’effectue ! Aujourd’hui, on se concentre sur les 12 erreurs à ne pas faire pour réussir vos cultures d’aromates.

Plantes aromatiques : comment bien les planter ?

N’oubliez pas, tout d’abord, que l’ensemble des plantes aromatiques n’ont pas les mêmes besoins. Ainsi, évitez de les planter toutes dans la même jardinière, le même bac ou le même carré dans votre jardin. Elles nécessitent un sol et une exposition différents. Le basilic s’épanouit dans une terre humide tandis que le thym apprécie un sol drainé sec. Par ailleurs, la menthe est une plante envahissante : il est recommandé de l’installer seule dans un pot en terre cuite. Les contenants se doivent d’être perforés pour ne pas risquer de faire pourrir les racines. Puisqu’il existe des plantes aromatiques vivaces ou annuelles, leur période de plantation n’est pas nécessairement la même.

Plantes aromatiques : bien réussir l’entretien

Saviez-vous que les plantes aromatiques peuvent fleurir ? Aussi jolies soient-elles, cela signifie qu’elles arrêtent de pousser. Or, ce sont les feuilles qui nous intéressent dans la majorité de nos aromates. Coupez donc les bourgeons. Aussi, avant ou après l’hiver, taillez toujours ces plantes aromatiques : elles repartiront de plus belle au printemps ! L’entretien de ces végétaux ne serait rien sans un bon arrosage. Ils doivent être espacés et jamais excessifs. Pour certaines plantes, l’engrais est un véritable allié à ne pas négliger.

À LIRE ÉGALEMENT :