Plantes d'intérieur : faut-il vraiment les brumiser ?

·2 min de lecture

Que vous soyez un amateur de plantes averti ou novice, il est fort probable que vous ayez déjà brumisé vos plantes. En effet, il est très souvent conseillé de vaporiser de l'eau claire sur leur feuilles afin de leur assurer un taux d'hygrométrie suffisant. Et pourtant il serait inutile, voire déconseillé, d'effectuer ce geste régulièrement sur ses plantes d'intérieur. Mythe ou réalité ? La rédaction Mon Jardin & Ma Maison vous éclaire sur le sujet.

Plantes d'intérieur : pourquoi les brumiser serait inutile ?

De nombreux professionnels assurent qu'il est essentiel de brumiser quotidiennement ses plantes d'intérieur. Or, selon le Jardinier Paresseux, cette action serait parfaitement inutile. Pour cause, l'effet d'humidité qu'offre la vaporisation ne dure que cinq minutes environ. Quelques pshitt par jour seraient alors largement insuffisants pour augmenter de manière significative l'humidité présente dans votre intérieur. Surtout si votre chauffage est allumé et que l'air ambiant est par conséquent, beaucoup plus sec.

Brumiser ses plantes : quels sont les risques ?

Certaines personnes affirment que leurs plantes se portent bien mieux grâce à la brumisation. Loin de nous l'idée de réfuter cet avis ! Chaque personne est libre de vaporiser ses plantes si elle trouve que cela est efficace. Sachez toutefois que certains risques sont à connaître. Tout d'abord, l'eau calcaire peut laisser des taches blanches sur le feuillage. Non dangereuses, ces taches sont toutefois disgracieuses. Notez également que la brumisation peut augmenter le risque d'attaques fongiques.

Comment augmenter le taux d'hygrométrie dans votre intérieur ?

Pour des plantes luxuriantes et en pleine santé, il est important de recréer un environnement favorable à leur développement. Si vous constatez que vos plantes se développent joliment grâce à une brumisation régulière, n'hésitez pas à continuer ce geste. Utilisez toutefois une eau douce, telle que l'eau de pluie ou une eau filtrée. Disposer les pots percés sur une coupelle garnie de billes d'argile et d'eau s'avère également être une solution efficace. Enfin, l'humidificateur d'air est idéal et vous assurera un taux d'hygrométrie bien plus adapté à vos plantes d'intérieur.

À LIRE ÉGALEMENT :