Les plantes de l'hiver, pour l'intérieur ou l'extérieur

© Getty Images/iStockphoto

Courant janvier, dès que ses rameaux dénudés se couvrent de petites fleurs en forme d'araignée, l'hamamélis ou noisetier des sorcières réenchante le jardin. Cet arbuste, au port évasé, résiste à des températures glaciales de -20°C. D'ailleurs, ni la neige ni les gelées nocturnes ne découragent sa spectaculaire floraison. Caressées par le soleil rasant d'hiver, ses fleurs jaunes, orange ou rouge aux pétales avachis par le gel se redressent naturellement. Leurs subtils parfums sont épicés, miellés ou même fruités. Le bon geste : plantez-le dans un sol plutôt acide, enrichi en humus, et à l'abri des vents desséchants. En raison de sa croissance lente, évitez de tailler cet arbuste au port évasé.

Les mimosas en fleurs sont un rayon de soleil au cœur de l'hiver. Entre janvier et mars, leurs pompons si parfumés couvrent d'or les paysages de la côte d'Azur et des régions aux hivers cléments. Mais avec le réchauffement climatique, ils ne tarderont pas à s'enraciner plus loin dans les terres. Par prudence, on recommande toujours la variété "Le Gaulois" qui a fait ses preuves de rusticité. Celui-ci, vous ne le perdrez pas au premier coup de gel.

Le bon geste : pour éviter d'être envahi par les rejets, procurez-vous un mimosa greffé. A planter à l'extérieur, à bonne distance de la maison afin de ne pas fragiliser les fondations. A tailler à l'issu de la floraison.

En attendant les irrésistibles effluves du daphné odorant, on s’enivrera de celles du bien nommé Lonicera fragrantissima, un (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite