Une plateforme numérique pour Kandinsky

Soline Delos
·1 min de lecture

Pilotée par le Centre Pompidou, une plateforme numérique expose le monde intérieur du maître de l’abstraction et son étrange super-pouvoir d’entendre les couleurs.

Deux ans et demi. C’est le temps qu’il aura fallu à Google Arts & Culture et au Centre Pompidou pour imaginer « Dans l’intimité de Kandinsky », une immersion digitale dans l’univers du pionnier de l’abstraction, réalisée à partir du fonds pléthorique du musée, 3 700 œuvres, photos, manuscrits légués par la veuve de l’artiste en 1981. Travail titanesque et résultat époustouflant où l’on plonge dans la vie et l’œuvre de l’artiste, appréhendant son monde à travers ses yeux, mais aussi ses oreilles. C’est d’ailleurs toute la gageure de l’expérimentation interactive inédite proposée, qui invite à découvrir le don de synesthésie de l’artiste. Un super-pouvoir qui lui permettait d’associer couleurs et formes à des sons et des émotions, comme si en même temps qu’il peignait, Kandinsky composait une partition dans sa tête. Associations théorisées dans plusieurs de ses ouvrages et dont deux musiciens, Antoine Bertin et NSDOS, se sont emparés pour traduire l’un de ses chefs-d’œuvre « Jaune, Rouge, Bleu » de 1925, en sons, harmonies et vibrations.

Ecouter la peinture

Dans « Play a Kandinsky », le « regardeur » peut ainsi cliquer sur des ronds de couleur pour découvrir les instruments associés – l’orgue pour le bleu, le violon pour le rouge, la trompette pour le jaune… –, puis parcourir le tableau en passant d’une composition à une autre, mais aussi partir des émotions que le peintre avait...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi