Pneumatiques : une affaire qui roule

·1 min de lecture

A l’approche de l’hiver, la question de la qualité de nos pneumatiques refait surface, l’occasion d’un tour d’horizon des technologies en présence.

MICHELIN e.Primacy : le plus vert de la classe « Le premier pneu à atteindre la neutralité carbone au moment de l’achat », telle est la grande fierté du nouveau Michelin e.Primacy, révélé la semaine passée. De l’extraction des matières premières à la livraison au client en passant par les émissions lors de sa production, ce pneu joue la carte de l’écoresponsabilité. Il ajoute un niveau de sécurité constant du premier au dernier kilomètre, des économies à la pompe (80 euros sur toute sa durée de vie) et une autonomie accrue de 7 % pour les véhicules électriques.

Lire aussi:Pneus : la révolution est en route

GOODYEAR reCharge Concept : autorégénérant S’il ne s’agit encore que d’un concept, son principe pourrait chambouler notre vision de la mobilité. Constitué d’une gomme biodégradable inspirée de la soie d’araignée, le Goodyear reCharge est doté de capsules remplies d’un liquide que l’on peut renouveler ou remplacer en fonction des conditions climatiques ou de la manière dont on souhaite se déplacer. Haute et étroite, sa structure adaptée à la mobilité électrique supprime le contrôle de la pression et les risques de crevaison.

SC_Goodyear_Recharge_con
SC_Goodyear_Recharge_con

PIRELLI Technologie Elect : silence, ça tourne Spécialement conçue pour les véhicules électriques et hybrides rechargeables, cette technologie cumule plusieurs avantages : une adhérence accrue afin de répondre aux exigences de performance des moteurs électriques, une résistance au roulement plus faible pour optimiser l’autonomie des batteries et un niveau sonore réduit pour bénéficier du silence naturel de l’énergie électrique. Fruit d’une collaboration avec les constructeurs(...)


Lire la suite sur Paris Match