La pneumonie tue un enfant toutes les 39 secondes

Natee K Jindakum/shutterstock.com

La pneumonie est encore en 2019 le plus grand tueur d’enfants de moins de 5 ans dans le monde. Un constat désolant dénoncé par 6 associations à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre la maladie ce 12 novembre. Un fait d’autant plus révoltant que des solutions existent.

Chaque année, 800 000 enfants âgés de moins de 5 ans succombent à une pneumonie dans le monde. Ce qui représente 1 décès toutes les 39 secondes ! C’est plus que les diarrhées et le paludisme réunis : respectivement 437 000 et 272 000 décès annuels. Et ce alors même que vaccination et antibiotiques permettent de prévenir et de traiter la maladie.

A l’occasion de la journée mondiale dédiée ce 12 novembre, un groupement d’associations de protection de l’enfance* lance un cri d’alarme à destination des gouvernements de tous les pays pour combattre cette « épidémie oubliée ». Pour faire avancer concrètement ce projet, ils ont décidé d’organiser une réunion de leaders mondiaux lors du Forum global sur la pneumonie infantile qui se déroulera en Espagne du 29 au 31 janvier 2020.

Des victimes de moins de 5 ans

« Le fait que cette maladie qu’on est capable de prévenir, de traiter et de diagnostiquer facilement soit toujours le plus grand tueur de jeunes enfants est franchement choquant », s’indigne le Dr Seth Berkley de l’alliance Gavi. En effet, la pneumonie peut être prévenue par des vaccins et facilement traitée, en cas d’infection, par des antibiotiques peu onéreux, si elle est bien diagnostiquée.

Or des dizaines de millions d’enfants ne sont toujours pas vaccinés. Et un tiers de ceux qui présentent des symptômes ne reçoivent pas les médicaments adaptés. « Cette épidémie globale et oubliée nécessite une réaction internationale urgente », estime Kevin Watkins de Save the Children. Cette crise est le résultat d’une inégalité profonde d’accès aux soins au niveau mondial. Pour preuve, 5 pays à peine supportent le poids de ce fléau : Nigeria (162 000), Inde (127 000), Pakistan (58 000), République démocratique du Congo (40 000) et Ethiopie (32 000).

*ISGlobal, Save the Children, UNICEF, Every Breath Counts, Unitaid and Gavi, the Vaccine Alliance