[Podcast] Aïsha al-Falatiya, le chant d’une pionnière soudanaise

Clémentine Spiler

Aïsha al-Falatiya naît en 1905, au Soudan. Depuis son plus jeune âge, elle sait qu’elle veut chanter. Et nombreux sont ceux qui l’y encouragent après avoir entendu sa voix. Dans les années 30, elle profite d’une nouvelle tendance dans la musique populaire soudanaise, d’habitude totalement masculine, qui commence à intégrer des tambours joués traditionnellement par les femmes esclaves.

De quoi entrer en confrontation directe avec les musiciens les plus conservateurs qui considèrent que les femmes ne doivent pas chanter, et encore moins composer. Aïsha al-Falatiya fera pourtant partie de ces pionnières de la musique soudanaise.

Dans le podcast “Pionnières” de Radio Nova, Clémentine Spiler raconte son histoire.

Lire la suite sur lesinrocks.com