Podcast - C'est mon histoire : « J’ai fait l'amour à trois dans le train Venise-Paris »

·1 min de lecture

Après son divorce, Sophie s’étiole. Jusqu’à ce qu’elle s’enflamme follement pour Ivan, au point d’ aller très loin…

Cet article issu de l’édition abonnées vous est exceptionnellement offert. Découvrez nos offres d’abonnement

Aucun signe depuis des heures, pas de réponse aux quatre textos que j’ai envoyés à l’homme dont je suis folle amoureuse. Avec Ivan, j’en bave, mais je revis. Intensément. Il faut dire que, depuis mon divorce d’avec le père de Victor, mon fils de 8 ans, entre mon travail chez un commissaire-priseur qui n’hésite pas à me coller des dossiers le week-end, les déménagements, les ajustements de la garde alternée, je n’ai pas eu le temps de penser à moi. Je ne compte plus mes soirées-télé passées devant des séries à l’eau de rose débiles avec, pour tout compagnon, un gros pot de glace au caramel. Mais, en six mois, depuis qu’Ivan a fait irruption dans ma vie, tout ça, c’est du passé. Grâce à lui, je suis en pleine résurrection : j’ai perdu 8 kilos, je passe des nuits blanches à faire l’amour et j’enchaîne les journées au bureau sans un soupçon de fatigue. Mon secret ? Un solide réseau de baby-sitters pour pouvoir répondre «présente» quand Ivan m’appelle... Ça sonne. Enfin ! « Je te dérange, ma belle ? » La voix d' Ivan dans mon oreille, une vibration qui se propage dans mon ventre. Une promesse de volupté. « Tu as ton fils, ce soir ? Je me disais que tu pourrais peut-être venir dormir chez moi ?  Enfin, dormir… » Aucune hésitation, juste le temps de prendre ma voix calme et sensuelle....

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles