Pogba contrôlé positif à la testostérone: un complément alimentaire serait en cause

Pogba contrôlé positif à la testostérone: un complément alimentaire serait en cause

Le flou autour du contrôle positif à la testostérone de Paul Pogba commence à se dissiper. Ce mardi, au lendemain des révélations fracassantes sur le faux-pas présumé du milieu de terrain français, la Gazzetta Dello Sport apporte des précisions sur ce qui aurait amené Pogba à se mettre à la faute.

D’après le média italien, le contrôle positif à la testostérone serait dû à la prise d’un complément alimentaire acheté par Pogba aux États-Unis sur les conseils d’un "ami médecin". Comme le souligne la Gazzetta Dello Sport, Pogba aurait donc fait preuve d’une "imprudence" en prenant cette substance dopante "par erreur".

La Juventus Turin n'aurait pas été au mise au courant

Lundi, Pogba aurait informé les médecins du club de la prise de cette substance. Avant cela, selon le quotidien, la Juventus Turin n’était pas au courant. Ce serait désormais au champion du monde 2018 de prouver sa non-intentionnalité, ce qui ne lui évitera pas une sanction. Mais ce pourrait être une circonstance atténuante.

Suspendu à titre provisoire par l'agence italienne antidopage après avoir fait l'objet d'un contrôle positif à la testostérone à l'issue du match d'ouverture de la Serie A entre l'Udinese et la Juventus (victoire 3-0, le 20 août), Pogba risque une lourde sanction si la contre-analyse confirme la présence de l'agent dopant. À 30 ans, il pourrait être écarté des terrains pendant quatre ans.

Rafaela Pimenta, l'agente de Paul Pogba, a réagi lundi auprès de RMC Sport. Elle assure que le milieu de terrain français n'avait pas la volonté d'enfreindre le règlement. "On attend les contre-analyses et on ne peut pas avoir un avis avant les résultats. Ce qui est sûr c’est que Paul Pogba n’a jamais voulu enfreindre une règle", plaide sa représentante.

Article original publié sur RMC Sport