“Points de suture, perte du tympan…” : Marilou Berry dénonce les violences commises par Richard Berry sur la mère de Coline, Catherine Hiegel

·2 min de lecture

Depuis le début du mois de février 2021, Richard Berry est dans la tourmente. Sa fille aînée, Coline, l’accuse d’avoir commis des actes incestueux lorsqu’elle avait entre 8 et 10 ans. Elle a d’ailleurs déposé une plainte pour “viols, agressions sexuelles et corruption de mineur” contre lui et sa belle-mère de l’époque, Jeane Manson. Tous deux nient catégoriquement les faits : la chanteuse américaine se dit “horrifiée” par ces accusations, tandis que Richard Berry dénonce des “mensonges immondes”. Depuis que l’affaire a été exposée au grand jour, les membres de la famille sortent un à un du silence dans les médias pour se ranger du côté de l’une des deux parties. Parmi les soutiens de Coline Berry, on retrouve notamment sa mère, Catherine Hiegel, et sa cousine, Marilou Berry. Dans les colonnes de Paris Match, en kiosque jeudi 18 février 2021, cette dernière a fait de nouvelles révélations choc sur l’affaire.

L’actrice de 38 ans – star de Je te promets, la nouvelle série de TF1 – affirme avoir cru sa cousine dès le début. Sept ans plus tôt, lorsque Coline Berry a décidé de partager son lourd secret pour la première fois, elle aurait alors appelé Catherine Hiegel pour lui demander “pourquoi elle n’avait pas porté plainte”. Et la réponse est toute simple : “Elle avait peur de Richard”, explique Marilou Berry. Afin de “remettre les événements dans leur contexte”, la fille de Josiane Balasko et Philippe Berry poursuit : “C’était il y a quarante ans. Quelle femme allait porter plainte contre la star Richard Berry ? Catherine était une mère célibataire. Il ne faut pas oublier que Richard la frappait, même quand elle était enceinte. Elle a perdu son tympan, eu des points de suture… On ne parle pas d’une gifle.” Mais la comédienne termine toutefois sur une note d’espoir, affirmant que “Catherine est aujourd’hui au côté de sa fille, elle n’a plus peur de lui, c’est ce qui importe.”

Dans les colonnes du Monde, le 3 février 2021, la mère de Coline Berry avait déjà évoqué les violences (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite