Polaroid, l'objet culte aux clichés instantanés

VINTAGE - Ces objets cultes dont l'existence révèle un peu de nos modes de vie. Cette semaine, l'indétrônable Polaroid. (Photo Romin FAVRE)

Le déclic. Edwin H. Land imagine le concept de l'appareil photo à développement instantané en 1943 pour l'une de ses filles qui rêvait de voir une image apparaître sous ses yeux. Le Pola dans l'art. Ansel Adams, Andy Warhol, Robert Mapplethorpe... Ils sont nombreux à s'être saisis du procédé pour le faire entrer dans l'histoire.

Le papier selfie. Dans Thelma & Louise, le film de Ridley Scott (1991), les deux amies se servent du Polaroid comme d'une "machine à selfie", des années avant l'explosion du phénomène. La renaissance. Au bout de soixante ans et après deux dépôts de bilan, Polaroid arrête la fabrication de ses pellicules en 2007. Son usine d'Enschede aux Pays-Bas est rachetée par ses employés, qui fondent en 2010 The Impossible Project, fédérant une communauté d'irréductibles.

La nouveauté : Les pellicules avec des cadres colorés ou sérigraphiés pour un effet insta sur papier. Pellicule de 8 photos couleurs Color Instant Film pour Polaroid 600, Impossible, 21 €. En vente sur Eu.impossible-project.com.

--------------------

À lire aussi :

Une ligne de produits de beauté aux couleurs de Mon Petit Poney

Zara Home dévoile sa nouvelle collection de déco et accessoires

Rencontres photographiques d'Arles: l'Amérique latine à l'honneur

Retrouvez cet article sur Grazia.fr

Swimmy, pour louer (quelques heures) la piscine de particuliers
A louer : la villa d'Elvis Presley qui domine Los Angeles
"Plandid", la pose faussement naturelle s'impose sur Instagram
Voici les photos de voyages les plus partagées sur le web
Les vacances de Brigitte et Emmanuel Macron à Marseille