Un policier placé en garde à vue pour viols et violences sur ses anciennes compagnes

MiamiAccidentLawyer /PIXABAY

Trois ex-compagnes d’un agent de la police judiciaire l'accusent de viols et violences. Elles ont toutes les trois déposé plainte, et l'individu a été entendu pendant 48 heures, selon les informations données par Le Parisien le vendredi 4 novembre 2022. Il est ressorti libre mais l’enquête se poursuit. Selon le fonctionnaire de police, qui est en poste à Nanterre, ces accusations auraient été montées de toutes pièces par ses ex-compagnes. Après la remise en liberté de l'individu, le parquet de Paris a déclaré que "la mesure a été levée pour poursuite d’enquête en préliminaire." L’enquête poursuit donc son cours pour déterminer si les faits déclarés par les plaignantes sont véridiques ou non. Elles accusent toutes les trois le policier de diverses violences, physiques et sexuelles, et assurent ne pas se connaître à l’origine.

Les trois femmes relatent toutes les trois des violences qu’elles auraient subies par leur ancien compagnon. L’une d’entre elles raconte : "Il attendait que je dorme, et je me réveillais pendant la nuit alors qu’il me pénétrait. Je lui demandais d’arrêter, il disait que non car il n’avait pas fini." Les deux autres plaignantes racontent aussi des tentatives de rapports sexuels pendant la nuit. Leur avocat réclame une protection : "Je demande à la procureure de la République de Paris de prendre toutes les mesures afin de protéger mes clientes et je souhaite l’ouverture d’une information judiciaire" a déclaré Me Arash Derambarsh. Quant aux avocats du policier, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite