Des policiers utilisent des données personnelles pour draguer des plaignantes

©Getty Images / Jose Maria Hernandez / EyeEm

Le 6 juin dernier, @oranomg partage sur Twitter son énervement. Alors qu’elle venait faire sa procuration au commissariat, elle reçoit un message par la suite d’un policier qui a récupéré son numéro pour la draguer. Une histoire qui a fait du bruit sur les réseaux sociaux et qui ne serait pas un cas isolé.

« Personne n’est prêt pour l’ampleur du scandale que je vais faire » - Voilà ce qu’a posté le 6 juin dernier l’utilisatrice @oranomg sur Twitter. La jeune femme en colère a expliqué sur le réseau social, s’être fait draguer par message par un policier. En effet, alors qu’elle se rendait au commissariat pour faire une procuration en vue du premier tour des élections législatives. Quelque temps, plus tard, son portable sonne et elle reçoit un sms de la part d’un policier. Ce dernier se serait servi de la procuration pour récupérer son numéro de téléphone et aurait ainsi utilisé ses données personnelles pour la draguer. Un message qui n’est pas passé auprès de la jeune femme, qui a souhaité rendre publique cette affaire. Sur les réseaux sociaux, l’affaire a pris de l’ampleur, l’occasion de voir que ce cas est loin d’être le seul.

À lire aussi >> #LaQuestionDeLaura : les gendarmes s'excusent auprès d'une lycéenne qui avait interpellé Macron

Un cas qui n’est pas isolé

L’histoire a fait beaucoup de bruit notamment sur les réseaux sociaux, où de nombreuses utilisatrices notamment ont pris la parole pour raconter également leur histoire. Beaucoup ont ainsi dénoncé des faits quasi-similaires. Après des dépôts de plaintes parfois pour violences conjugales ou pour d’autres agressions, plusieurs jeunes femmes ont vu leurs coordonnées personnelles récupérées par des policiers dans le but de les draguer par la suite.

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles