Carte des pollens septembre 2021 : 4 départements en alerte rouge pour l'ambroisie

·1 min de lecture

" Les pollens d’ambroisie seront encore bien présents dans l’air avec un risque d’allergie de niveau très élevé dans l’Ain, le nord Isère, l’Ardèche et la Drôme et un risque élevé dans le Rhône, la Loire, la Saône et Loire, la Charente, la Nièvre, et le Gard" annonce le bulletin allergo-pollinique du 17 septembre. Le risque d’allergie sera faible à moyen dans les départements autour de cette zone d’infestation principale qu’est la vallée du Rhône (voir la carte ci-dessous). Bonne nouvelle toutefois pour les allergiques : les concentrations de pollens d’ambroisie commencent légèrement à baisser et la fin de la saison se rapproche doucement mais surement.

>> Concernant les autres pollens (graminées, urticacées, armoises, plantains), on est à la fin de la saison avec de faibles concentrations et un risque d’allergie qui ne dépassera pas le niveau faible voir très faible.

Ambroisie : elle colonise de plus en plus de territoires

Carte des pollens du 17 septembre 2021.

© RNSA

Aujourd'hui, une grande partie de la France est touchée par les pollens d'ambroisie, notamment la région Rhône-Alpes, la Bourgogne, les Pays de la Loire, l'Alsace et le Poitou-Charentes. Avec l'utilisation systématique de machines dans l'agriculture et les travaux publics des milliers de mètres cubes de terre contenant des graines d'ambroisie sont déplacés d'un endroit à l'autre, ce qui a progressivement permis à cette plante très allergisante de coloniser de (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Soigner une mycose vaginale en 6 astuces naturelles
Don de moelle osseuse : 7 bonnes raisons pour s'inscrire sur le registre
Qu’est-ce que l'éco-anxiété ?
DIRECT Covid-19 en France ce 17 septembre : chiffres, annonces
Dépression : on démêle le vrai du faux

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles