Publicité

Journée mondiale sans sacs plastiques : des champignons pourraient-ils un jour sauver la planète ?

En 2019, 353 millions de tonnes de déchets plastiques ont été produites dans le monde, dont 22 % ont été abandonnées. Qu’elles soient rejetées dans la nature, dans des décharges sauvages ou brûlées à ciel ouvert, la finalité est la même : les déchets plastiques polluent notre planète. Alors comment y remédier ? Une étude chinoise récente parue dans la revue scientifique Science Direct et relayée par l'AFP pense avoir mis le doigt sur une piste intéressante. D'après elle, les champignons pourraient permettre de lutter contre la pollution plastique.

Plus précisément, des scientifiques ont identifié, dans des marais salants à Jiangsu, en Chine, des champignons et des bactéries capables de manger le plastique ! Si elle peut sembler insolite, cette découverte a pourtant été confirmée dans un communiqué par le jardin botanique anglais Kew Gardens.

Les chercheurs ont recensé 184 espèces de champignons et 55 espèces de bactéries qui sont capables de dégrader différents types de plastiques. Afin de mener à bien leur étude, les chercheurs de Kew Gardens ont réalisé des prélèvements en mai 2021 à Dafeng, dans l'est de la Chine. L'échantillon prélevé a confirmé la présence d'une "plastisphère" terrestre, un écosystème encore mal connu, constitué de débris plastiques côtiers. Les champignons présents dans ces marais les auraient donc décomposés.

D’après Kew Gardens, la communauté scientifique placerait de grands espoirs en ces micro-organismes : "les scientifiques s'intéressent de plus en (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite