Poop-shaming : 6 femmes sur 10 sont gênées d’aller à la selle au bureau

Plus de la moitié des salariées françaises ressentent une gêne au moment d'aller à la selle au bureau, et s'en disent même incapables, d'après une étude de l'Ifop pour Diogène France parue le 19 mai dernier.

Papier toilette au fond de la cuvette, robinet ouvert, musique à fond… Il arrive aux femmes d’utiliser des stratagèmes pour cacher qu’elles vont à la selle dans des lieux publics, en couple, et dans un contexte professionnel. Pour une partie d’entre elles, il est même tout simplement inconcevable de déféquer au travail.

Lire aussi >> Comment expliquer la phobie de la constipation ?

D’après une étude de l’Ifop pour Diogène France, parue le 19 mai dernier et pour laquelle 1 003 salariés de tous genres ont été interrogés, 60% des femmes sont gênées d’aller à la selle au bureau, et la moitié d’entre elles en est même « incapable ». Ce malaise est plus grand chez les salariées de 40 à 49 ans, dont 69% se disent incapables de déféquer au bureau. Chez celles de moins de trente ans, le chiffre s’élève à 28%. À noter que la moitié de ces dernières ressentent tout de même une gêne lorsqu’elles vont à la selle au travail.

« Un rapport encore très genré aux toilettes »

Du côté des hommes, la gêne est moindre. Quand 53% des femmes se disent incapables de déféquer au travail, c’est le cas pour 30% des hommes. Si 6 femmes sur 10 rapportent ressentir une certaine gêne, 44% des hommes font de même. Globalement, tous genres confondus, 53% des salariés français, interrogés en ligne entre le 18 et le 21 avril dernier, « ont déjà ressenti de la gêne en déféquant sur leur lieu de travail ».

Interrogé par ELLE suite à la...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles