"Le 'porno amateur' est un vaste mensonge" : le site Jacquie et Michel dans la tourmente

Michel Peron, propriétaire du site de porno amateur Jacquie et Michel, sa femme et trois hommes présentés comme des "acteurs" ont été arrêtés ce mardi 14 juin dans le cadre d'une enquête judiciaire ouverte en 2020, rapporte l'AFP. Le premier pour complicité, entre autres, de viols aggravés, proxénétisme aggravé et traite des êtres humains, note le parquet de Paris. Les trois derniers pour viols aggravés ou en réunion, traite des êtres humains ou encore proxénétisme.

"C'est une nouvelle étape importante qui marque la prise de conscience sociétale et judiciaire du fait que la pornographie est une organisation criminelle qui exploite la haine des femmes et produit de la violence sexiste et raciste", commente Lorraine Questiaux, avocate du Mouvement du Nid, à l'origine de la procédure avec les associations féministes Les Effrontées et Osez le féminisme, dans les colonnes du Monde.

"Il est grand temps que cesse cette zone de non-droit qu'est l'industrie pornocriminelle", martèle Osez le féminisme dans un communiqué. "Nous réclamons la Justice. Nous réclamons également que les acteurs institutionnels se réveillent et prennent la mesure du problème".

Les militantes énumèrent "les pénétrations sexuelles obtenues sous contrainte, les violences sexuelles et les actes de torture infligés, les manipulations commises contre des femmes rabattues et piégées, les diffusions incontrôlées des vidéos sont la norme de cette industrie criminelle."...

Lire la suite


À lire aussi

Le site porno Jacquie et Michel visé par une enquête pour "viols" et "proxénétisme"
Un site de streaming iranien efface toutes les femmes des pochettes de disques
Paye ta note, le site qui dénonce le sexisme dans la musique

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles