Port du masque : une étude révèle les effets particulièrement néfastes chez les fumeurs

Tabagisme et pandémie de Covid-19 ne font pas bon ménage… On le sait, les nombreuses substances chimiques contenues dans les cigarettes sont nocives pour notre santé. Mais depuis plus de deux ans maintenant, le port du masque, qui est nécessaire pour limiter la propagation du virus, pourrait encore décupler les effets néfastes du tabagisme, selon une récente étude…

Ces travaux, menés majoritairement par des chercheurs grecs, et publiés dans le journal médical European Journal of Preventive Cardiology, révèlent que l’utilisation prolongée du masque chirurgical chez les fumeurs exposait à des risques bien particuliers.

"Nous avons émis l'hypothèse que la réinhalation de CO pendant le port d'un masque chez les fumeurs entraîne un dysfonctionnement vasculaire.", introduisent Ignatios Ikonomidis, et son équipe.

Pour les besoins de cette étude menée durant un mois, les chercheurs ont fait appel à 120 volontaires, qui présentaient différents profils : certains étaient des fumeurs de cigarettes classiques, d’autres participants utilisaient des "cigarettes sans combustion", et d’autres étaient non-fumeurs.

Plusieurs mesures ont été réalisées chez les volontaires, afin d’évaluer l’effet du tabagisme, associé au port du masque chirurgical, sur les fonctions vasculaires.

"Cette étude démontre que le fait de fumer un produit avec du tabac, quel qu'il soit, pendant l'utilisation prolongée d'un masque chirurgical peut compromettre davantage la fonction vasculaire, au moins en partie en raison (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles