Comment porter le rose flashy après 50 ans ?

Le rose flashy, pour qui ?

Cette nuance féminine s'adresse à toutes les femmes au teint mat et aux cheveux foncés, mais également à toutes les chevelures grises ou blanches qui porteront facilement cette couleur qui donne du peps. Les blondes à la peau plus claire peuvent aussi oser cette tonalité flashy, mais mélangée à des tons plus doux pour rester élégante. À l'arrivée des beaux jours, cette couleur est toujours une valeur sûre, qui donne bonne mine de surcroît.

Porter le rose avec style

Préférez jouer sur les mélanges de teintes pour ne pas ressembler à un sucre d'orge. Amusez-vous avec du blanc pour trancher, des tons pastel, ou encore du denim qui se marie parfaitement avec le rose. Évitez en revanche les associations qui jurent, comme le rose avec du noir, de l'orange ou du vert foncé, globalement toutes les couleurs fortes. Essayez de rester dans une association de teintes douces pour un rendu plus chic et sans risque. Pour rester dans l'air du temps, mixez les styles, par exemple une veste blazer rose sur un jean en denim ou blanc. Ou encore une chemise ou un petit pull en cachemire, pour vous faire monter le rose aux joues, que vous associerez à une jupe fluide dans des tons plus neutres. Mais le total look n'est pas interdit évidemment. Pourquoi ne pas tenter une combinaison pantalon en coton ou un tailleur pantalon ? Ou encore, par forte chaleur, sortir une jolie robe flashy accompagnée d'accessoires qui calment le jeu.

Ce rose, côté morpho

Pensez toujours à porter votre pièce rose flashy sur les parties du corps que vous voulez mettre en valeur. Si vous avez des jambes interminables, optez pour un pantalon près du corps, tandis que les décolletés généreux pourront se permettre une jolie chemise, qui viendra par ailleurs sublimer votre teint !

Quid des matières

En ce printemps, le rose se niche partout. Alors lovez-vous dans des pulls tout doux, en optant pour du cachemire fin ou une petite laine mélangée. Vous pouvez également choisir des cotonnades rosées ou

(...) Cliquez ici pour voir la suite