Porter le velours sans fausse note après 50 ans

·2 min de lecture

Deux possibilités s’offrent à vous en matière de velours. Pour un côté plus casual, le velours que l’on appelle "côtelé" ou encore "1 000 raies" se porte au quotidien, avec le pantalon par exemple, la veste ou encore la jupe-midi. Des pièces faciles à associer. Le velours lisse, plus précieux, sera parfait pour vos tenues plus chics ou festives. Un seul mot d’ordre : l’élégance. Le velours étant une matière forte, calmez le jeu en optant pour les bonnes associations de matières comme les lainages, le denim ou la toile de coton.

L'inconvénient du velours, c'est qu'il brille souvent et ne flatte pas les silhouettes rondes. Donc si vous choisissez une robe, une veste ou un pantalon en velours, préférez les couleurs foncées comme le noir, le vert bouteille, le kaki, les dégradés de bleu ou du gris. En revanche, si vous optez pour le velours en touches, soyez plus audacieuse et permettez-vous du rouge, du rose ou encore du jaune moutarde, du camel ou encore des nuances de beige très tendance cette saison !

Contrairement à ce que l'on croit, le velours est très facile à adopter. Premier conseil : misez sur une pièce unique dans votre tenue. On peut privilégier une veste façon kimono à nouer pour souligner la taille et mettre en valeur ses formes, un modèle tailleur plus près du corps ou encore une veste avec une coupe structurée pour plus de modernité. Le velours à raies verticales, quant à lui, est un atout pour amincir la silhouette : le fameux pantalon en velours 1 000 raies permet d'affiner les jambes et de donner un petit côté vintage. Enfin, si vous n'êtes pas une fan du velours sur les pièces principales de votre garde-robe, portez-le en touches : un caraco sous un cardigan en laine douce ou une blouse en velours lisse.

Porter un total look en velours ou même avec une pièce forte n’est pas forcement donné à tout le monde. Les plus réticentes se tourneront alors vers les accessoires qui finaliseront leur look tout en apportant la petite touche de velours. Vous n’aurez (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite