PORTRAIT. La lente réhabilitation de Mike Tyson, le boxeur "le plus méchant du monde" qui remonte sur le ring ce soir, à 54 ans

Pierre Godon
·1 min de lecture

Fin 1986, le tout jeune Mike Tyson s'apprête à disputer un combat pour le titre de champion du monde. Il est l'invité de l'émission "Nightlife"*, en compagnie du légendaire boxeur Jake LaMotta, incarné au cinéma six ans plus tôt par Robert De Niro dans Raging Bull de Martin Scorsese. Le présentateur prend à témoin le glorieux ancien, et lui demande s'il a un conseil à donner au jeunot : "Le meilleur conseil que je peux lui donner, c'est de rester concentré sur la boxe et d'éviter le grabuge. Il y a beaucoup de grabuge, là dehors. Malheureusement, les types comme lui et moi, on attire les ennuis." Bien vu.

"Iron Mike", qui remonte à 54 ans sur le ring samedi 28 novembre face à Roy Jones Jr., n'a pas assez écouté les sages paroles de son aîné. Il en a d'ailleurs tiré une de ses devises : "Tout le monde a un plan, jusqu'à ce qu'il se prenne un pain dans la gueule." Lui, ne s'en est pas pris qu'un seul.

"Brut de décoffrage"

"Mike Tyson, c'est le produit caractéristique des années 1980 : l'immédiateté, la vulgarité, le côté clipesque, soupire Frédéric Roux, ancien boxeur devenu écrivain, qui lui a consacré un livre sobrement intitulé (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi