Portugal : 7 pâtisseries pour réveiller vos papilles

·1 min de lecture

La brioche des grandes occasions

De la fin décembre à la mi-janvier, il est la star de la fête. Le Bolo Rei ou gâteau des Rois trône au centre des tablées familiales portugaises lors des célébrations de Noël et de l'Epiphanie. Cette brioche incrustée de fruits confits colorés et luisants symbolise, selon la tradition, les présents offerts par les rois mages à la naissance du petit Jésus. Héritière de la couronne des Rois provençale, elle cache en son sein une fève et une petite figurine. Celui qui tire la part « gagnante » se doit d'acheter le gâteau de l'année suivante.

Le tiramisu national

Ce mets, qui a vu le jour au pays des Œillets, est très apprécié dans la région chinoise spéciale de Macao. L'ancienne colonie portugaise a adopté ce dessert riche et onctueux, également appelé « gâteau de sciure », au point d'en faire une véritable spécialité locale. Constituée d'une alternance de biscuits à thé émiettés et de crème vanillée mélangée à du lait concentré et sucré, la Serradura est servie froide lors des grands moments de la vie comme les anniversaires, mais aussi lors des festins de Noël et du Nouvel An.

A chaque région sa variante

Le Pao de Lo tient une place particulière dans la pâtisserie portugaise. Bon marché, ce gâteau spongieux, à base d’œufs, de farine et de sucre, connaît une infinité de déclinaisons régionales. Il se déguste à Noël, à Pâques mais aussi lors des deuils, en guise de réconfort. Il aurait été conçu, au XVIe siècle, dans la ville d'Ovar, par une cuisinière (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles