Quelle est la position la plus redoutable pour le pénis ?

·1 min de lecture

Certaines positions du Kamasutra sont plus périlleuses que d'autres, notamment concernant le risque de fracture du pénis. Mais ce ne sont pas forcément les plus acrobatiques ! Un urgentiste britannique, le Dr Karan Raj, très suivi sur Tik Tok, explique que la moitié des fracture du pénis sont provoquées par la position dite du “cheval inversé”. Dans cette position, la femme chevauche son amant mais regarde vers ses pieds. Le médecin urgentiste n'hésite pas à parler de "position la plus dangereuse au monde” car durant l’acte, le pénis peut glisser et être écrasé par le corps de la femme, menant la plupart du temps à une fracture du pénis.

La position d'Andromaque est risquée aussi

Une étude brésilienne parue il y a quelque temps dans la revue scientifique Advances in Urology avait quant à elle pointé du doigt la position de l'Andromaque, lorsque la femme est placée au-dessus de l'homme mais qu'elle regarde vers lui.

Basée sur des données recueillies auprès des services d'urgences de trois centres hospitaliers de São Paulo (Brésil), cette étude a relevé 42 cas de "faux pas du coït", ou fracture du pénis, chez des hommes de 18 à 60 ans. "Notre hypothèse est la suivante", expliquent les scientifiques. "Lorsque la femme est au-dessus, elle contrôle le mouvement avec le poids de son corps qui repose entièrement sur le pénis en érection. Elle ne peut pas interrompre le mouvement quand le sexe de l'homme pénètre d'une mauvaise manière car (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Syndrome du sauveur : comment s'en défaire ?
6 solutions naturelles pour relancer sa sexualité
Les femmes européennes se masturbent de plus en plus
Sexo : comment remédier à ses pannes et éjaculations précoces ?
La contraception sera gratuite jusqu'à 25 ans

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles