Positivité toxique : vouloir à tout prix se sentir bien n’a rien de bon

Il y aurait comme un excès d’optimisme dans l’air… Entre la tendance selfcare, la recherche de la perfection induite par les réseaux sociaux et une pandémie mondiale à laquelle il faut bien faire face, le positivisme à tout prix s’est immiscé dans nos quotidiens. Il est aujourd’hui remis en question, au profit d’une honnêteté décomplexée !

Quiconque aura l’audace de se plaindre verra s'abattre sur lui et sa famille dix ans de malheur ! Depuis quelques années, l’injonction au bonheur et à la bonne humeur est telle que l’on n’ose plus prononcer la moindre jérémiade. Il faut avoir passé des vacances de rêve en Grèce, adorer son boulot, savoir s’épanouir seule et/ou en couple, être passionné·e de sport, de méditation, de cuisine et de jardinage, et surtout… rester positif·ve, plus encore quand une pandémie mondiale s’abat sur nous. Entre la perfection en carton sur les réseaux sociaux, le boom du développement personnel et le côté survivor induit par le Covid, ces deux dernières années ont paradoxalement été placées sous le signe de l’excellence et du dépassement de soi. « La positivité toxique est quelque chose qui m’a d’abord frappée sur les réseaux sociaux. Je remarque aussi que beaucoup de mes patients sont en difficulté, mais ne cessent de répéter “Je sais que je devrais être reconnaissant·e...”. Ils ont l’impression de ne jamais en faire assez, car il existe une vraie pression autour de la performance, autant sur le plan public que privé », affirme Whitney Goodman, « psychologue radicalement honnête » aux près de 400 000 abonnés sur Instagram.

Volontarisme et perfectionnisme : ces has been

Pour celle qui dédie son compte à la prévention anti-positivisme forcé, « le développement personnel est si populaire que l’on est devenu·es...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles