Post-chirurgie : l’aromathérapie permettrait de réduire de moitié l’usage d’opioïdes

Anxiété, dépression, peur de mourir et douleurs sont quelques-uns des symptômes post-opératoires qui amènent à la prescription de médicaments de la famille des opioïdes pour soulager et apaiser les patients. Hélas, on le sait, ils ont leur lot d’effets indésirables et peuvent être addictifs.

Il pourrait cependant exister un moyen efficace d’en réduire l’usage, si l’on en croit les résultats préliminaires d’une nouvelle étude scientifique, présentée lors du congrès annuel de la Société européenne d’anesthésiologie et de soins intensifs (ESAIC), à Milan (Italie) du 4 au 6 juin 2022.

Menée par une équipe de l’Université de Pittsburgh (États-Unis), cette étude porte sur l’aromathérapie, autrement dit l’usage d’huiles essentielles, pour réduire la prescription d'opioïdes en post-chirurgie.

60 patients ayant subi une arthroplastie totale de la hanche sont en cours de recrutement et répartis au hasard dans deux groupes : le groupe “actif”, recevant de l’aromathérapie sous forme de patch adhésif libérant des huiles essentielles de lavande et de menthe poivrée, et le groupe placebo. Les patchs sont à porter au moins une heure avant l’opération, et à coller à même la peau ou sur un vêtement. Ils sont changés toutes les 12 heures, et gardés 72 heures après la chirurgie. Quant aux patients du groupe placebo, ils portent un patch imprégné d’huile d’amande douce, une huile non reconnue pour ses qualités anxiolytiques. Les niveaux d’anxiété, de dépression, de catastrophisme (peu de mourir durant l’opération),...

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles