Pourquoi Édouard Baer n’a pas effacé le numéro de Jean Rochefort après sa mort

·1 min de lecture

On les a souvent comparés, rassemblés, réunis dans un attelage spirituel père-fils des plus enjoués dans le petit monde des bons mots à la française. Entre Édouard Baer et Jean Rochefort, il y avait une amitié rare jusqu'à la mort du second, en octobre 2017. Pour autant, l'histoire entre ces deux personnages ne s'est pas vraiment arrêtée, comme l'a confié Édouard Baer sur Europe 1, samedi. L'auteur et comédien est revenu sur sa relation avec le premier rôle d'Un Éléphant, ça trompe énormément.

Rochefort dans la "chapelle" de Baer

Au micro de Michel Denisot, Édouard Baer n'a d'ailleurs pas hésité à qualifier son ancien comparse d'"icône", définissant à l'occasion sa conception de ce qu'est un tel personnage. "Une icône, c'est quoi ? Ce sont des gens qui sont plus grands que la vie ou qui sont des petites statuettes qu'on mettrait dans son petit musée ou dans sa chapelle."

>> Retrouvez tous les entretiens de Michel Denisot en podcast et en replay ici

Son musée, sa chapelle et même son livre : Jean Rochefort figure en bonne place dans le dernier ouvrage d'Édouard Baer, Les élucubrations d'un homme soudain frappé par la grâce (éditions du Seuil), une pièce de théâtre où l'homme convoque avec gourmandise ses maîtres de la littérature.

La complicité des deux trublions s'est nouée à la fin des années 1990, l'un étant un jeune humoriste de Canal+, l'autre déjà l'un des comédiens les plus appréciés des Français. Elle s'est étoffée de projets fous et de collaborations atypiques pa...


Lire la suite sur Europe1