Voici pourquoi les acides gras trans doivent vraiment être bannis de notre alimentation, selon l’OMS

Dans le monde, les acides gras trans continuent de porter atteinte à la santé des consommateurs et près de cinq milliards de personnes ne sont toujours pas protégées de ses effets dévastateurs, alerte l’OMS dans un rapport publié ce 23 janvier 2022. "Les acides gras trans n’ont aucun avantage connu et présentent des risques énormes pour la santé et des coûts énormes pour les systèmes de santé", a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS.

En 2018, l’OMS avait appelé pour la première fois à cesser la production industrielle de ces substances nocives partout dans le monde et avait fixé comme objectif leur élimination totale d’ici 2023. Une élimination "pas réalisable pour le moment", selon l’organisation et ce malgré des "progrès importants". "

Retrouvez cet article sur Topsante.com

Recettes hiver : 18 idées healthy et faciles (mais gourmandes)
9 recettes d'hiver à la cancoillote (le fromage le moins calorique !)
Listériose : 5 cas graves après consommation de produits Jay & Joy, quels symptômes, que faire ?
Soupes d'hiver maison : faciles, originales, light... Voici 24 idées de recettes pour se réchauffer
La soupe fait-elle gonfler (et grossir) ?