Pourquoi vous allez adorer le Niksen, cet art de ne rien faire

Cynthia Lahoma

Et si le bonheur c’était de ne rien faire ? Avec le Niksen nous avons une raison de plus (scientifique) de paresser sans culpabiliser.

L’hiver s’installe à peine qu’on passe déjà en mode cocooning. Tous les paramètres sont réunis pour ne rien vouloir faire. Cela tombe bien puisqu’un nouveau concept prend son essor pour nous accompagner dans cette quête : le Niksen. Après le Nesting ou le Hygge qui nous invitent à nous délasser entourées de bougies, sous un plaid, les pieds enveloppés dans des chaussettes en laine, le Niksen pousse le chill à son paroxysme. Ici, on troque le combo plaid/Netflix pour… aucune activité, absolument rien, nada. Tout comme son cousin Hygge, le Niksen vient des pays nordiques. Il prend racine aux Pays-Bas. Derrière le  terme « niksen » se cache une traduction simple, « ne rien faire » en néerlandais. Repéré dès cet été par le «  Time » et le «  New York Times », ce concept est bien plus qu’un mood. Il s’agit d’un art de vivre tout à fait sérieux, là où le bien-être prime. Les Néerlandais en sont de grands adeptes, pour faire une trêve dans cette société ultra connectée.  

L’idée est de littéralement mettre son cerveau sur pause, loin de l’effervescence quotidienne. On consacre alors un laps de temps à ne rien faire, pour se ressourcer. On se reconnecte à soi-même en profitant d’une parenthèse ancrée dans l’instant présent. Cette oisiveté est assumée, sans aucune culpabilité. Cela se manifeste de différentes manières comme, rêvasser en regardant à travers la fenêtre, laisser notre regard dans le vague...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi