Pourquoi les Américaines désinstallent leur appli de suivi des règles

Suite à la décision de la Cour suprême des Etats-Unis de révoquer le droit à l'avortement le 24 juin dernier, de nombreuses Américaines auraient décidé de désinstaller leur application de suivi des règles, et appellent d'autres citoyennes à faire de même sur les réseaux sociaux. Objectif ? Que leurs données ne soient pas exploitées par les autorités.

Cette crainte que les données sur le cycle menstruel et son évolution soient exploitées dans le cadre de poursuites, au sein des Etats où l'avortement est interdit est prégnante. Du côté de CBC, la professeure de droit à l'Université de Virginie Danielle Lemon l'affirme : "Je dois malheureusement dire aux gens de se débarrasser des applications".

Selon elle, ces données personnelles, qui iraient du cycle menstruel à la localisation et aux déplacements de l'utilisatrice, pourraient servir à un procureur dans le cadre d'accusations d'avortement illégal, l'entreprise relative à cette application devant les remettre aux autorités en cas de mandat ou citation à comparaître.

Et l'avertissement émane même de la Maison Blanche. "Je ne dirais pas que nous ordonnons aux gens d'arrêter d'utiliser les applications, mais je pense que les utilisatrices devraient être très prudentes à ce sujet", a déclaré à la presse le 8 juillet Jen Klein, coprésidente et directrice exécutive du Conseil de la Maison Blanche pour la politique en matière de genre.

"Ne faites pas confiance"

A CBC, l'ancienne commissaire...

Lire la suite


À lire aussi

Mais pourquoi la droite américaine s'attaque-t-elle aux "femmes à chats" ?
Pourquoi les féministes américaines se battent pour "taxer les riches"
Pourquoi le collier de perles est devenu un symbole puissant pour les électrices américaines

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles